Aller au contenu principal

SDCI : lettre du Carrefour des pays lorrains aux Préfets

A l’occasion de la préparation des schémas départementaux de coopération intercommunale, Jacques Florentin, Président du Carrefour des pays lorrains, vient d’adresser un courrier aux 4 préfets de départements, proposant, non pas de dessiner des cartes intercommunales, mais des éléments de méthode pour y arriver.

Dépasser les frontières départementales

"Il nous paraît important d’insister d’emblée sur la nécessité de garder ouverte la possibilité de cartes qui ne soient pas rigoureusement incluses dans les frontières départementales, car le développement de certains territoires doit aussi se réfléchir au-delà des frontières départementales ! De même l’équité territoriale et fiscale se conçoit-elle aussi au-delà des seules frontières départementales. Cela est particulièrement valable pour notre Région." souligne le Président Florentin.

Renforcer les villes intermédiaires

Au-delà du Sillon lorrain, la Lorraine est "composée d’un espace important, de faible densité de population, organisé autour de villes intermédiaires ne pouvant pas jouer suffisamment un rôle structurant  pour leur arrière pays : Il y a donc un enjeu fort à renforcer ces villes intermédiaires, enjeu d’aménagement régional, et donc de compétitivité de tous les territoires. Renforcer le rôle de ces villes intermédiaires, passe par la prise en compte d’une plus grande solidarité financière et équité fiscale permettant de mieuxrépartir les charges de centralité (objectif de solidarité territoriale).

Renforcer la démocratie locale et la gouvernance

Attention à l'agrandissement des périmètres. "Agrandir fortement les périmètres intercommunaux risque d’une part d’éloigner encore un peu plus le citoyen et de poser des problèmes de gouvernance. La volonté des élus de travailler ensemble, la capacité à mettre en œuvre un projet commun partagé par la population, l’histoire de la dynamique du territoire doivent de ce fait être prise en compte. Pour cela il faut savoir compter aussi sur la possibilité de travailler à plusieurs territoires sur des projets communs, ce que l’on appelle le travail inter-territorial. Le périmètre intercommunal ne solutionnera pas tout".

Et de conclure "La concertation que vous vous apprêtez à engager avec les élus de votre département devra en effet tenter d’aboutir à un schéma qui sera  le meilleur compromis tenant compte des 3 objectifs de la réforme en même temps : Equité sociale et territoriale, compétitivité et démocratie locale".

Consultez l'intégralité du courrier du Président Jacques Florentin

publié le

4 avril 2011

par :

Julien Piquand

Fichiers joints