Aller au contenu principal

Vers une gestion durable des espaces publics : apports de l'atelier du 3 décembre (2014)

Comment réduire - voire supprimer - l’usage des pesticides dans la gestion et l’aménagement des espaces paysagers publics ? Le CPL a organisé le 3 décembre 2014 à Houdemont, enpartenariatavec la FREDONLorraine et l'Agence de l'eau Rhin Meuse, un atelier pour apporter des éléments de réponse à cette question. Retrouvez ci-dessous les supports d’intervention et autres documents suite à cet atelier.

Enjeux à agir sur les espaces non agricoles

Suite à des analyses de la qualité des eaux, on constate que les polluants retrouvés en plus grande quantité dans les rivières proviennent d'un usage domestique. De plus, les espaces publics, en étant le plus souvent des surfaces imperméabilisées, constituent des zones à fort risque de transfert vers les eaux de rivière et souterraines. Par ailleurs, de multiples pesticidessont utilisés pour la gestion des espaces publics : désherbants, insecticides, fongicides, etc.

Face à ces différents constats, les Lois Grenelle ont fixé un objectif de réduction des pesticides de 50% d'ici 2018.

Pour les aider à atteindre un objectif de Zéro pesticide, l'Agence de l'eau, établissement public de l'Etat, apporte des aides aux collectivités  locales dans la mise en oeuvre de démarches globales : du diagnostic des pratiques et des espaces existants jusqu'à l'évolution des pratiques, en passant par la sensibilisation au grand public.

> Diaporama Agence de l'eau Rhin Meuse

> Site Internet de l'Agence de l'eau Rhin Meuse

Accompagner l'évolution des pratiques 

Des lois et réglementations sont progressivement mises en oeuvre depuis plusieurs années afin de limiter l'impact environnemental et sanitaire des pesticides  : port obligatoire d'équipements de protection pour les techniciens appliquant les pesticides (depuis 1987) et passage obligatoire d'un certificat individuel (depuis octobre 2014). Début 2014, le Loi Labbé, a fixé l'arrêt de l'usage des pesticides dans les espaces publics au 1er janvier 2020.

Réduire l'usage des pesticides fait appel à une démarche globale.

Au-delà de la mise en oeuvre de techniques de gestion alternatives, la gestion future des espaces publics est à anticiper dès leur phase de conception. Il s'agit aussi de se questionner sur l'image que l'on souhaite donner à chaque site, et sur sa fréquentation, afin d'adapter sa gestion. Réduire, voire supprimer, les pesticides dans la gestion des espaces publics entraîne une évolution visuelle de ces espaces, l'enjeu est donc d'apporter des éléments de compréhension aux habitants pour faire évoluer les regards et les perceptions  : par exemple, parler de "fleurs spontanées" plutôt que "d'herbes folles" ....

La FREDON est un organisme national technique composé de 22 fédérations régionales dont celle de la Lorraine. Elle propose des moyens d’actions à disposition des collectivités locales pour mettre en oeuvre ce type de démarches.

> Diaporama FREDON Lorraine

> Site Internet de la FREDON Lorraine 

Exemples de deux communes engagées vers le zéro phyto

Houdemont, 2 330 habitants et membre de la Communauté urbaine du Grand Nancy, a signé en 2010 une charte de développement durable communale avec un axe prioritaire sur la biodiversité (RDV du développement durable, chantiers nature, …). La commune a fait appel à la FREDONLorraine pour un diagnostic et un plan de gestion différenciée de ses espaces publics. Depuis, les services techniques de la ville ont procédé à un inventaire exhaustif des massifs pour une gestion adaptée à chacun : choix de végétaux demandant moins d’entretiens et mise en oeuvre de techniques de gestion alternative (outil de type houe maraîchère).

> Diaporama Ville de Houdemont

> Fiche expérience Ville de Houdemont

Mognéville, 390 habitants et membre de la Communauté de communes du Pays de Revigny, a mis en place en 2012 une démarche « zéro pesticide » associée à une gestion différenciée (en fonction de la fréquentation et de l'image voulue). Depuis, les espaces publics sont entretenus à l'aide de techniques alternatives : désherbage thermique et usage de la binette.

> Fiche expérience Commune de Mognéville

Contacts

  • Delphine Becker, chargée d'affaires de l'Agence de l’eau Rhin Meuse, delphine.becker@eau-rhin-meuse.fr
  • Charlie  Sommer, chargé de mission « environnement – zones non agricoles » de la FREDON Lorraine, charlie.sommer@fredon-lorraine.info
  • Paul Mougel, Adjoint au Développement durable de Houdemont, paul.mougel@mairie-houdemont.fr
  • Richard Siri, Maire de Mognéville, mairie@mogneville.com

Photographies : Paul Mougel

Pour aller plus loin :