Aller au contenu principal

Une convention (attendue) a été signée par le Ministre délégué à la ville et l'ADF

Mobiliser les politiques de droit commun de l’Etat et des conseils généraux sur les quartiers ; consacrer à l’échelle nationale au minimum 10% de l’enveloppe globale FSE (Fonds social européen) « inclusion sociale et lutte contre la pauvreté » au bénéfice des quartiers prioritaires ; identifier des référents politique de la ville dans chaque département : ce sont les axes forts de l’accord-cadre signé, le 11 octobre, entre Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France (ADF) et François Lamy, ministre délégué à la Ville, à l’occasion de la première convention des départements de France à Lille.

Cette convention positionne les départements comme les chefs de file des politiques sociales et les garants des solidarités en direction des publics et de territoires fragilisés.

Lors de son intervention devant les élus départementaux, François Lamy a rappelé que « les départements sont un partenaire essentiel et naturel de la politique de la ville ». Inégalités territoriales, cohésion sociale et urbaine, lutte contre l’exclusion et les discriminations, contractualisation : les départements et la politique de la ville partagent des enjeux similaires et des outils communs. Une proximité qui a conduit le ministre délégué à la Ville à présenter les grandes lignes de la réforme de la géographie prioritaire qui va aboutir à « une carte des concentrations urbaines de pauvreté sur lesquelles l’action publique doit être renforcée ».
Cette signature de convention fait suite aux conventions interministérielles, et autres conventions signées avec l'ADCF (assemblée des communautés de France), la fédération des villes moyennes (FVM), l'association des maires villes et banlieues de France, et l'association des régions de France (ARF)

publié le

17 octobre 2013

par :

CRPVL - Johan Chanal

Fichiers joints