Aller au contenu principal

Tribune - Révision constitutionnelle : une régression du droit à la participation citoyenne ?

Face aux désirs de participation démocratique portés par les derniers mouvements sociaux, un collectif d'intellectuels et personnalités politiques dénoncent les biais du nouveau projet de loi constitutionnelle sur la vie démocratique et les «manipulations» empêchant les citoyens de s'exprimer sur les choix publics qui ne servent «qu'à occuper le peuple pendant que les décisions sont prises dans son dos».

Olivier Jacquin, Sénateur de Meurthe-et-Moselle et Président de Citoyens et Territoires, signataire de cette tribune, a siégé pendant huit ans à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) aujourd'hui menacée. Dominique Valck, co-président de la Coordination Nationale des Conseils de développement en est également signataire.

Voir la tribune ici

publié le

28 juin 2019

par :

Delphine Stoquert