Aller au contenu principal

Politique régionale et croissance durable de l'UE

Selon la Commission européenne, la politique régionale de l’UE  jouera un rôle essentiel dans la réalisation des objectifs de 2020 pour une croissance durable de l’UE.
Dans une communication définissant le rôle de la politique régionale de l’UE dans sa contribution à la mise en œuvre de la stratégie Europe 2020, en particulier à son initiative phare adoptée récemment: «Une Europe économe en ressources», la Commission formule des recommandations quant à la manière dont les États membres – responsables de la gestion des fonds régionaux – pourraient exploiter au mieux les investissements de l’UE pour parvenir à une économie sobre en carbone, économe en ressources, résiliente au changement climatique et compétitive.

Quelques recommendations

  • Accélérer les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et profiter des nouvelles possibilités d’investissement dans la configuration énergétique des bâtiments,
  • Donner la priorité aux projets qui améliorent l’efficacité énergétique des transports,
  • Investir dans les ressources naturelles, mettre les fonds de cohésion au service de la prévention des risques naturels et accorder la priorité aux «infrastructures écologiques»,
  • Favoriser davantage l’éco-innovation et les grappes d’entreprises écologiques et utiliser les fonds régionaux pour promouvoir les technologies de l’information et de la communication,
  • Analyser les capacités de résistance des programmes et projets de l’Union au changement climatique et prendre en compte ce phénomène dans l’aménagement du territoire, surtout dans les zones côtières et les bassins fluviaux,
  • Privilégier les projets permettant une utilisation plus efficace de l’eau, la prévention des déchets et le recyclage,
  • S’appuyer davantage sur des méthodes innovantes de réalisation des programmes pour améliorer la qualité des projets cofinancés. La passation de marchés publics écologiques en est un exemple,car elle nécessite la prise en compte de considérations d’ordre environnemental et social dans les procédures d’achat,
  • Intensifier les synergies entre les instruments de la politique régionale et les autres instruments de financement de l’Union, dont le programme-cadre de recherche de l’Union, la politique de développement durable, le programme pour la compétitivité et l’innovation et la Convention des Maires, afin d’en maximiser les incidences respectives,
  • Préparer la nouvelle génération de programmes en mettant davantage l’accent sur les investissements écologiques et sur le renforcement des capacités, à l’aide des budgets d’assistance technique, pour que les acteurs locaux et régionaux et les ONG soient associés aux stratégies régionales d’adaptation au changement climatique et d’atténuation des conséquences de ce dernier.

Les prochaines étapes

Les États membres devraient, lorsqu’il y a lieu, réorienter les dépenses engagées au titre des programmes de la politique de cohésion pour stimuler l’utilisation efficace des ressources et favoriser l’avènement d’une économie sobre en carbone. La Commission continuera d’apporter son soutien aux régions en démultipliant les ressources disponibles grâce à l’apport d’autres partenaires, dont les instruments d’ingénierie financière, et en étendant leur savoir-faire par la réalisation de projets pilotes ciblés.

Téléchargez le communiqué de presse.

+ d'infos: Site de la DG Regio

publié le

28 janvier 2011

par :

Emilie Wagner