Aller au contenu principal

Pays Terres de Lorraine, vers un premier territoire lorrain à énergie positive

Réduction des besoins énergétiques par la rénovation du bâti, production d’énergie renouvelable, constitution de filières locales, etc. : les territoires correspondent à une échelle d’action clef pour une transition de nos modes de consommation et de production d’énergie. Conscients de leur rôle, des territoires s’engagent et s’organisent en réseau. Parmi eux, le Pays Terres de Lorraine est adhérent au réseau TEPOS, premier et encore unique territoire lorrain depuis le 3 avril 2014.

Un réseau pour soutenir l’ambition politique des territoires 

Le réseau TEPOS réunit des territoires se mettant en mouvement pour atteindre un objectif, atteint ailleurs en Europe : devenir des territoires à énergie positive, réduisant leurs besoins en énergie au maximum, grâce à une sobriété et une efficacité énergétique et, couvrant leurs besoins par des énergies renouvelables locales.

Ainsi, les territoires adhérents et membres du réseau sont signataires d’une charte. Ils s’engagent dans la transition énergétique de leur territoire, et pour cela ils s’engagent à valoriser leur potentiel d’économie d’énergie et de production d’énergie selon une approche spécifique : intégrer la question de l’énergie dans une logique globale de développement local.

L’engagement du Pays Terres de Lorraine dans la transition énergétique de son territoire se traduit à travers 5 chantiers en cours de mise en œuvre :

  • réalisation d’un diagnostic énergétique du territoire,
  • concertation préalable à l’élaboration d’un plan d’action territoriale, 
  • mise en place d’un Conseiller en Energie Partagée (CEP),
  • préfiguration d’une plateforme territoriale de rénovation énergétique du bâti,
  • accompagnement des territoires accueillant un projet de production d’énergie renouvelable.

Démultiplier les territoires à énergie positive …

De fait, le réseau est constitué de territoires, de porteurs de projets à dimension territoriale (coopératives énergétiques, par exemple), et de structures de soutien : voir la liste en ligne.

Le réseau est un espace d’échange (temps de rencontres, capitalisation des expériences, etc.) entre territoires partageant la même ambition ; il permet à ses membres de s’inscrire dans un processus de reconnaissance de leur territoire en tant que TEPOS – territoires à énergie positive. L’animation du réseau est assurée par le CLER, réseau pour la transition énergétique.

A TEPOS correspond une définition – et donc une possibilité de reconnaissance - issue d’un travail coopératif entre partenaires de 10 pays européens.

La démarche de reconnaissance fait appel à une déclaration politique affirmant le souhait d’atteindre 100% d’énergie renouvelable. Les capacités du territoire à atteindre cet objectif doivent être démontrées. La question de l’énergie, et les actions concrètes mises en œuvre, doivent s’inscrire dans une approche de développement local (création d’activité et d’emplois locaux, réduction de la précarité énergétique, participation des citoyens, etc.).

… un objectif inscrit dans le projet de Loi « relatif à la transition énergétique pour la croissance verte »

Les territoires à énergie positive ont vocation à mettre en œuvre des politiques locales répondant à des enjeux planétaires (changement climatique, épuisement des ressources fossiles) et à des enjeux territoriaux (réduction de la précarité énergétique, protection de l’environnement, création de valeur et d’emplois, autonomie énergétique, etc.) : des enjeux qui sont ceux d’une transition énergétique.

Le rôle majeur des territoires dans la transition énergétique est affirmé dans le projet de Loi qui doit répondre à cet objectif et dans lequel est intégré la notion de territoires à énergie positive.

Extraits du projet de Loi « relatif à la transition énergétique pour la croissance verte » adopté à l’Assemblée nationale en première lecture le mardi 14 octobre 2014 :

« Pour concourir à la réalisation de ces objectifs, l’État, les collectivités territoriales, les entreprises, les associations et les citoyens associent leurs efforts  pour  développer  des  territoires  à  énergie  positive.  Est  dénommé “territoire à énergie positive” un territoire qui s’engage dans une démarche permettant  d’atteindre  l’équilibre  entre  la  consommation  et  la  production d’énergie à l’échelle locale en réduisant les besoins d’énergie au maximum. Un  territoire  à  énergie  positive  doit  favoriser  l’efficacité  énergétique  et viser le déploiement d’énergies renouvelables dans son approvisionnement.»
« L’État, les régions, ainsi que les métropoles et les établissements publics  s’associent  pour  que  deux  cents  expérimentations  de  territoires à énergie positive soient engagées en 2017. »

Contact Pays Terres de Lorraine

Thomas Bailly, Chef de projet transition Pays Terres de Lorraine - 6, impasse de la Colombe - 54170 COLOMBEY LES BELLES - 03 83 47 61 48 - bailly@terresdelorraine.org

Contact Réseau TEPOS

Yannick Régnier, Responsable Energie et Territoires - CLER - 2B, rue Jules Ferry - 93100 MONTREUIL - 01 55 86 80 04 - yannick.regnier@cler.org

publié le

15 octobre 2014

par :

laetitia laligant