Aller au contenu principal

Nouvel appel à projets pour financer des projets de coopération à l'occasion de l'Année européenne du patrimoine 2018

La Commission européenne a ouvert un appel à propositions en vue de financer des projets de coopération transnationale liés à l’Année Européenne du Patrimoine Culturel 2018. Ces projets devront débuter entre janvier et septembre 2018 et dureront au maximum 24 mois.

Pour qui ?

Vous êtes un acteur culturel et créatif (patrimoine matériel et/ou immatériel, création, cinéma, audiovisuel, jeux vidéo, mode, design, culture citoyenne…), public ou privé à but lucratif ou non.

Cet appel soutient des projets de coopération participant à :

- contribuer à la place du patrimoine dans le renforcement du sentiment d'appartenance à un espace commun européen;

- la promotion du patrimoine culturel comme source d'inspiration pour la création artistique contemporaine et l'innovation;

- l'amélioration de l'interaction entre le secteur du patrimoine culturel et les autres secteurs culturels et créatifs.

Pourquoi ?

Pour travailler sur :

- l’évolution du rôle du patrimoine culturel en tant que composant essentiel de la diversité culturelle et du dialogue interculturel comme l’élargissement et la diversification de l’audience, le renforcement des capacités, la contribution du patrimoine aux changements de l’économie, de la société et l’adaptation au numérique ;

- des approches intégrées et innovantes relatives à la sauvegarde, à la conservation, à l’accessibilité, à la promotion du patrimoine culturel, mais aussi à sa gestion, sa valorisation ainsi qu'à la gouvernance et aux activités de recherche et d’innovation en la matière ;

- des démarches collaboratives réunissant une pluralité de compétences et une diversité d’acteurs culturels et créatifs. Plus largement, ces démarches peuvent associer des acteurs d’autres secteurs : éducation, technologies, économie, tourisme, recherche, social... ;

- des approches européennes élargies. Ouvert à des pays voisins des 28 États membres de l’Union, cet appel permet d’intégrer de plein droit la Norvège, l’Islande, les pays des Balkans, la Géorgie, la Moldavie, l’Ukraine et la Tunisie. Il donne des possibilités de travail avec des acteurs du monde entier et plus particulièrement dans les zones de conflits ;

Comment ?

- Vérifier que le projet correspond bien aux objectifs généraux du programme et à ceux propres à cet appel, ainsi qu’à ses critères spécifiques ;

- Repérer le soutien le plus adapté à la nature et la capacité du projet ;

- Explorer les enjeux, pratiques et expérimentations en cours pour s’appuyer sur l’existant et éviter les redondances (chercher des conseils auprès des acteurs, repérer les besoins, regarder les projets déjà soutenus...) ;

- Prendre le temps de préparer son projet en précisant son contenu, le partenariat et les aspects budgétaire et financier ;

- Bien comprendre la procédure de candidature : vérification de l’ensemble des éléments à fournir, création du code PIC et modalités de dépôt.

Pour plus d’informations c’est ici 

publié le

8 octobre 2017

par :

Camille DJUROVIC