Aller au contenu principal

Le Parlement européen dit stop aux produits en plastique à usage unique

Les eurodéputés ont soutenu à une large majorité, mercredi 24 octobre, un texte visant à interdire les cotons-tiges, couverts, assiettes et autres pailles en plastique.La Commission européenne avait proposé à la fin mai d’interdire une dizaine de catégories de produits à usage quotidien, qui représentent à eux seuls 70 % des déchets polluant les océans et s’échouant sur les plages. Un article du Monde.

Parmi ces produits, les couverts, les assiettes, les pailles, les mélangeurs de cocktail, les tiges de ballons gonflables ou encore les touillettes, qui devront désormais être fabriqués avec des matériaux plus durables.

La Commission européenne propose par ailleurs de limiter la consommation d’une autre catégorie de produits pour lesquels il n’existe par de solution de remplacement, tels les emballages à usage unique de burgers, de sandwichs ou de fruits. 

Dans le texte approuvé mercredi, les eurodéputés proposent d’ajouter les déchets issus des produits du tabac, en particulier les filtres à cigarette contenant du plastique, pour qu’ils soient réduits de 50 % d’ici à 2025 et de 80 % d’ici à 2030.

« Le Parlement européen est entré dans l’histoire », s’est réjoui Justine Maillot au nom de Rethink Plastic, une alliance d’ONG pour un avenir sans plastique, qualifiant le vote d’« historique ». « C’est maintenant aux gouvernements nationaux de garder une ambition haute et de résister à la pression des entreprises », a-t-elle ajouté.

Le Conseil de l’Union européenne, qui représente les Etats membres, doit lui aussi se prononcer sur le texte de la Commission, ce qu’il espère faire d’ici à la fin de l’année. Des négociations en « trilogue », selon le jargon européen, pourront alors débuter entre le Parlement, le Conseil et la Commission pour s’accorder sur un texte final.

La Commission aimerait voir la nouvelle directive aboutir avant la fin de son mandat, en 2019, pour une entrée en vigueur des règles qui n’est pas prévue avant 2022. Des interdictions existent par ailleurs déjà au niveau national ; en France par exemple, où les gobelets et assiettes en plastique seront interdits au 1er janvier 2020.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du Monde

publié le

24 octobre 2018

par :

Camille DJUROVIC