Aller au contenu principal

Lauréats de l'AMI "French mobility- territoires d'expérimentation de nouvelles mobilités durables"

Le 27 septembre dernier ont été annoncés les 26 territoires lauréats de l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) « French mobility – territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables ».

Parmi eux, un lauréat en région Grand Est : la communauté d'agglomération de Saint-Dié des Vosges pour son projet PUM2A : Pour une Mobilité Active et Alternative

 Le projet a pour but de "proposer une offre de service innovante pour développer l’usage des mobilités actives dans et autour du pôle urbain central (Saint-Dié-Des-Vosges et communes attenantes) dans un contexte rural de moyenne montagne vosgienne.

Trois axes ont été développés : 1. Animer et communiquer pour permettre l’essor des mobilités actives (innovation servicielle) ;
2. Mettre en place de manière pérenne une dynamique de réseau avec tous les acteurs ;
3. Grâce à l’ingénierie, finaliser la programmatique de l’ensemble des infrastructures et des équipements avec une plus-value qualitative.

L'Appel à Manifestation d'Intérêt visait la mise en œuvre par les territoires peu denses, ruraux et de montagne de projets de mobilités quotidiennes, durables, pour tous, innovantes sur le plan technique et/ou sociétal et/ou de la gouvernance du point de vue des projets déjà développés sur le territoire, répondant à un besoin local.

Les thèmes principaux abordés étaient :

  • assurer une mobilité pour tous, permettant à tous de se déplacer pour ses besoins quotidiens (école, travail, commerces, soins…) ;
  • accélérer le développement de la mobilité partagée (covoiturage quotidien, alternatives à l’autosolisme, accompagnement au changement de comportement…)
  • favoriser les mobilités actives et leur déploiement pour des usages innovants ;
  • optimiser la gestion de l’espace public pour les flux de personnes et de marchandises (stationnement, aires de livraison…)
  • permettre une mobilité plus propre (carburants alternatifs, réduction GES…) ;
  • améliorer la logistique des derniers kilomètres ;
  • optimiser les mobilités des entreprises ;
  • permettre l’accessibilité à tous les publics (déficients cognitifs, moteurs…)

publié le

8 octobre 2018

par :

afragnon