Aller au contenu principal

Lancement d'une consultation publique relative à la santé et aux soins sur le marché unique numérique

La Commission européenne a lancé jeudi dernier une consultation publique sur les moyens que devrait déployer l'Europe pour encourager l'innovation dans le domaine de la santé et des soins, en vue d'en faire bénéficier les citoyens et les régimes de santé de l'UE.

Les mutations démographiques, la prévalence croissante des maladies chroniques, la réapparition de pathologies infectieuses et l'augmentation du coût des soins représentent des défis majeurs pour les systèmes de santé et de soins en Europe. La communication relative à des systèmes de santé efficaces, accessibles et capables de s'adapter a conclu que la capacité future des États membres de fournir des soins de santé de haute qualité à l'ensemble des citoyens dépendrait de l'aptitude à rendre les systèmes de santé plus résilients, tout en restant d'un bon rapport qualité-prix et financièrement durables.

L'innovation numérique peut offrir des outils efficaces pour aider à la transition d'un système de santé basé sur les hôpitaux vers un modèle intégré centré sur la personne, pour améliorer la promotion de la santé ainsi que la prévention de certains risques et l'accès aux soins, ou encore pour contribuer à la durabilité et à la résilience des systèmes de santé. L'innovation numérique peut rendre effectif le droit des citoyens d'accéder à leurs dossiers médicaux partout en Europe. Elle peut améliorer la surveillance et la détection précoce de foyers infectieux. Elle peut aussi faire sensiblement avancer les méthodes de diagnostic et de traitement des patients. Par exemple, dans le domaine des maladies rares, le délai moyen de diagnostic d'une maladie rare connue s'établit à 5,6 ans et pourrait être réduit d'un an grâce au diagnostic moléculaire et à des téléconsultations avec des spécialistes. En outre, la mutation numérique du secteur des soins et de la santé favorise l'autonomisation des citoyens en leur permettant de gérer eux-mêmes leur santé et d'interagir plus facilement avec les prestataires de soins.

La consultation vise à recueillir des informations sur trois piliers principaux:

  1. l'accès sécurisé des citoyens à leurs données médicales et la possibilité de les échanger par-delà les frontières, la clarification des droits des citoyens et l'interopérabilité renforcée des dossiers médicaux électroniques en Europe;
  2. l'accès aux donnés et aux avis d'expert, de même que leur partage, en vue de faire avancer la recherche, de personnaliser la santé et les soins et de mieux anticiper l'apparition d'épidémies;
  3. le recours à des services numériques pour promouvoir l'autonomisation des citoyens et les soins intégrés, centrés sur la personne.

Les citoyens, les associations de patients, les professionnels de la santé, les pouvoirs publics, les chercheurs, les entreprises, les investisseurs, les assureurs et les utilisateurs d'outils de santé numérique sont tous invités à échanger leurs vues via EU Survey jusqu'au 12 octobre 2017. 

Le résultat alimentera une nouvelle communication politique à adopter avant la fin de l'année 2017, comme cela a été annoncé dans l'examen récent de la stratégie de la Commission pour un marché unique numérique.

Plus d'infos ici

publié le

26 juillet 2017

par :

Camille DJUROVIC