Aller au contenu principal

L'éco-geste du mois


Et si la transition écologique n'était pas qu'une affaire de politiques publiques, mais pouvait aussi s'inscrire dans nos gestes du quotidien ? Citoyens & Teritoires vous propose un éco-geste par mois, à appliquer sur votre lieu de travail, et même à la maison.

[L'écogeste de juillet/août 2019]

Ecolo-bronzette

Bronzer sans faire de tort à notre belle planète nécessite un peu d'organisation. Tâchez d'abord de rejoindre l'une des 395 plages labellisées Pavillon bleu autrement qu'en voiture, de manière à commencer votre bronzage en route ! Ensuite, enduisez-vous de crème solaire biologique, aux filtres solaires minéraux qui ne pollueront pas l'eau et ne nuiront pas à votre santé..et allongez vous sur une serviette en coton bio également. Les fumeurs éviteront de planter leur mégot dans le sable (il y jouerait les coquillages pendant 5 ans) grâce à un cendrier portatif, et les assoiffés investiront dans une jolie gourde en inox ! Bonnes vacances !

[L'écogeste de juin 2019]

Cet été, on fait la chasse au suremballage

Lorsqu'on prépare des piques-niques ou le goûter des enfants pour le centre aéré, il est bien tentant d'y glisser des biscuits, une part de fromage ou encore un carré de chocolat emballés individuellement. Mais la plupart du temps, les emballages ne sont pas recyclables et viennent grossir l'énorme masse de déchets incinérés ou enfouis. Alors, on privilégie les paquets de gâteau entiers, ou, mieux, on se (re)met aux fourneaux et on utilise des boîtes réutilisables pour transporter les portions de produits maison !

[L'écogeste de mai 2019]

Cette année, la kermesse sera écolo !

Les écoles commencent à mobiliser les parents volontaires pour organiser les kermesses de fin d'année. C'est le moment de suggérer des initiatives pour rendre ces moment de fêtes très attendus et appréciés de tous un peu plus écolos ! Quelques idées simples : des verres en plastique réutilisables, des poubelles de tri, des cornets de frites en origami fabriqués par les enfants, des cadeaux dématérialisés avec la participation des commerçants locaux, renoncer au lâcher de ballons (lancer des bombes à graines à la place),... 

[L'écogeste d'avril 2019]

Privilégiez les hébergements touristiques éco-labellisés !

Les vacances d'été approchent, quelle sera votre destination cette année ? Quand vous rechercherez votre logement, sachez que  La Clef Verte et l'Ecolabel européen sont des labels écotouristiques internationaux attribués à certains campings, hôtels, gîtes et chambres d'hôtes. Les établissements labellisés portent une attention particulière à la gestion de l'eau, de l'énergie, des déchets, et sensibilisent leurs clients à ces questions.

[L'écogeste de mars 2019]

Troc au bureau

Nous avons tous chez nous des objets qui ne servent plus : jouets, livres, matériel électroménager, ... Ils pourraient intéresser nos collègues ! La création d'un espace-troc au bureaun'est pas compliquée, il suffit d'installer un bac dans un endroit stratégique et d'inviter les salariés à y déposer leurs objets inutilisés et à prendre ce qui les intéresse ! Dans le même esprit, on peut imaginer des journées troc-vêtements aux changements de saisons, des échanges de magazines pour mutualiser les abonnements, des trocs de fruits et légumes en cas de surproduction chez soi, et même du troc de savoir-faire !

[L'écogeste de février 2019]

Ouvrez les fenêtres au moins 10 minutes par jour !

Maison, bureau, école, ... nous passons en moyenne 80% de notre temps dans des lieux fermés. Or, l'air intérieur est  souvent plus pollué que l'air extérieur. Il emmagasine notamment des composés volatils toxiques issus des produits de bricolages, des meubles ou encore des produits d'entretien. Une solution simple est de renouveler l'air régulièrement, en ouvant largement les fenêtres au moins 10 minutes par jour. L'autre solution consiste à choisir des produits moins polluants, ce sera l'objet d'un prochain éco-geste !

[L'écogeste de janvier 2019]

 Bien gérer le chauffage au bureau

Le saviez-vous? Le poste chauffage représente 50% de l'énergie dépensée dans les entreprises. Alors, quelques mesures simples de gestion du chauffage s'imposent ! Si vous le pouvez, baissez le chauffage quand vous quittez votre bureau en fin de journée et avant le week-end. Dans tous les cas, fermez les volets ou les stores pour limiter la déperdition d'énergie à partir des fenêtres. Et pensez à éteindre le chauffage lorsque vous ouvrez les fenêtres pour renouveler l'air !

[L'écogeste de décembre 2018]

Sports d'hiver écolos

Pour réduire l'impact de vos glissades hivernales sur l'environnement, repérez les stations labellisées Flocon vert!  Il est délivré par l'association Mountain Riders aux stations de montagne impliquées dans des démarches écologiques, par exemple sur la réduction de consommation d'eau, la gestion des déchets, les transports, etc....

Plus largement, vous pouvez consulter l'éco-guide de l'association,qui présente 45 stations des Alpes et Pyrénées qui s'investissent dans le développement durable.

[L'écogeste de novembre 2018]

Je baisse la luminosité de mon écran

En plus d'être moins fatigant pour nos yeux, baisser la luminosité de nos écrans permet d'en réduire la consommation. L'écran consomme 80% de la battetrie d'un smartphone !

[L'écogeste d'octobre 2018]

J'optimise mes recherches sur Internet

En moyenne, les Français font 2,66 recherches par jour sur internet, soit 949 par an. Chaque requête internet parcourt 15 000 km de câbles, soit la distance entre Paris et Tuvalu. Pour une recherche efficace, l’astuce, c’est de bien choisir ses mots clés et utiliser des marqueurs tels que « et / ou » et mettre entre guillemets l’expression complète que vous souhaitez retrouver.

[L'écogeste de septembre 2018]

J'optimise la batterie de mon smartphone

Pour que mon portable dure plus longtemps, j'optimise sa batterie. Bon à savoir, les batteries de smartphones, essentiellement composés de lithium, n'aiment pas être complètement déchargées. Elle n'apprécient pas trop non plus qu'on les recharge toute la nuit ! Il vaut mieux s'organiser pour maintenir leur charge entre 20 et 80 %.

[L'écogeste d'août 2018]

L'été, je trie mes courriels !

Le saviez-vous ? Chaque courriel reçu est stocké sur un serveur, qui consomme de l'énergie. Comme l'été au bureau, c'est souvent plus calme, je peux en profiter pour classer mes courriels important et supprimer les autres...et faire ainsi des économies d'énergie !

[L'écogeste de juillet 2018]

Je mets un bloqueur de pub

En plus de ne pas être agréable, la publicité consomme de la bande passante et ralentit la navigation Internet de 25% en moyenne, et plus si c'est une pub vidéo ! Sur un smartphone, le temps de chargement peut être jusqu'à 80% plus long à cause des publicités. Quand j'installe un bloqueur de publicité, je réduis mes émissions d'énergie et de CO2.

[L'écogeste de juin 2018]

Ca envoie du lourd !

Envoyer un mail de 1 Mo (donc avec une photo en pièce jointe) équivaut à 25 minutes d’utilisation d’une ampoule de 60 W. Je peux me demander s'il est vraiment nécessaire d'envoyer une pièce jointe dans mon message, et sinon, des plateformes comme Wetransfer ou Transfer Now permettent d’envoyer des données et les effacent au bout de quelques jours !

[L'écogeste d'avril-mai 2018]

Au printemps, ça roule !

Avec le retour des beaux jours, nous pouvons nous interroger : est-ce que je pourrais faire une partie ou la totalité de mon trajet domicile-travail à vélo ?  La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte d'août 2015 contient plusieurs dispositions pour faciliter l'usage de la petite reine: réduction d'impôt pour les entreprises qui mettent à disposition des vélos pour leurs déplacement quotidiens, indemnité kilométrique pour les employés se rendant au travail en vélo (0,25€/km), obligation de proposer un parking vélo pour tous les bâtiments construits à partir de 2017. En route !

Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/

[L'écogeste de mars 2018]

L’économie circulaire… appliquée à la pause déjeuner !

A midi ou presque, la pause s’impose. Un casse-croûte pour faire le plein d’énergie et ça repart. Sur ce geste du quotidien, pensons à notre empreinte écologique : pour commencer on évite évidemment le gaspillage, et on recycle tout ce qui peut l’être : emballages, et pour les déchets alimentaires (même les épluchures d’agrumes), le marc de café… on composte ! Aller promis pour la semaine nationale du compostage de proximité, on s’y met ! c’est du 24 mars au 8 avril.

[L'écogeste de janvier-février 2018]

Des pauses-café conviviales... et responsables

Vous avez pris comme bonne résolution de nouvel an de soigner votre empreinte écologique ? Maintenant, ce n'est plus une vague idée, on passe à l'acte ! Mais n'oubliez pas, il vaut mieux y aller par petits pas, plutôt que de tout chambouler et de vous décourager. Pourquoi pas commencer par un geste simple mais quotidien : la pause-café !

Déjà on arrête les gobelets et couverts jetables, on passe au réutilisable. Ça, c'est déjà fait. Et la cafetière ? Et bien quand le café a fini de couler on l'éteint ! Et si on optait pour un peu plus de convivialité, une cafetière avec bol isotherme, partagée avec les collègues ? Savez-vous qu'elle consomme deux fois moins qu’une cafetière expresso ? Sans parler de l'impact écologique global des machines à expresso qui provient surtout de la densité énergétique de leur processus de fabrication sophistiqué mais également des consommables qu’elles utilisent, les capsules, et leur cycle de vie bien trop court, deux ans environ (parmi les plus basses de tous les appareils électroménagers ou électroniques).

Et pour le thé, alors ? On ne fait chauffer que le volume d'eau dont on a besoin. Et un pichet isotherme à pompe pour un partage de saveurs entre collègues, vous y avez pensé ? Ce sont autant de fois que l'on n'appuie pas sur le bouton de la bouilloire électrique. Et quand on trouve le thermos à la brocante ou à la ressourcerie, c'est banco !

Enfin, la prochaine fois qu'on fait les stocks de café, thé, sucre : vive le commerce équitable, vive le bio, vive le vrac ou les grands conditionnements ! N’est-ce pas ?

[L'écogeste de décembre 2017]

Jouer la carte éco-responsable pour fêtez Noël, nouvel an ou  l'épiphanie

Noël, nouvel an, la galette... Voici de belles occasions pour un moment de convivialité avec ses collègues. Pour profiter de ces "évènements" de façon éco-responsable, optez pour de la vaisselle réutilisable, ou alors biodégradable (compostable). En effet, cette vaisselle présente le triple avantage d'être plus respectueuse de l'environnement (matières naturelles, renouvelables, compostables), non nocives à la santé (contrairement au plastique dont des substances pétro-chimiques migrent vers les aliments) et aussi... esthétiques, non ?

Suivez les bons conseils pour bien choisir sur www.eco-sapiens.com

Et pour les aliments, vous avez peut être une offre alimentaire locale, voir bio locale près de chez vous ? Vous n'en connaissez pas ?! Voici de quoi commencer vos recherches :

www.bienvenue-a-la-ferme.com/
www.acheteralasource.com/
www.mon-producteur.com/
www.jours-de-marche.fr/

En vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d'années !

[L'écogeste de novembre 2017]

J'adapte l'éclairage à mes besoins pour plus de sobriété

Avec le changement d'heure et les jours qui raccourcissent, on consomme plus d'électricité pour s'éclairer. Quelques éco-gestes faciles pour garder un confort visuel tout en visant la sobriété énergétique :

  • Je privilégie la lumière naturelle en plaçant dans la mesure du possible mon bureau perpendiculairement à la fenêtre
  • Je dégage les fenêtres de ce qui fait obstacle à la lumière naturelle
  • Je pense à éteindre dès que la luminosité est meilleure le matin
  • Je pense à éteindre lorsque je quitte en dernier la pièce : salle de réunion, mon bureau le soir, mais aussi pour la pause déjeuner ! Vous pouvez même le faire pour vos collègues qui oublient... et leur signaler pour l'aspect pédagogique...
  • Votre lampe de bureau est un halogène ? Troquez les avant la fin de l'année par un éclairage basse consommation !!

Ces gestes sont importants, l'éclairage représentant 15 à 20 % des dépenses d'énergie au bureau.

[L'écogeste d'octobre 2017]

Je garde la chaleur de mon bureau

Le chauffage représente la moitié des dépenses énergétiques des bureaux. L’automne arrive, on prend les bonnes habitudes dès le départ :

  • Je dégage les convecteurs pour que l’air chaud puisse bien circuler dans la pièce : pas de meuble, chaise… devant les convecteurs.
  • Je ferme les volets, stores ou rideaux le soir en quittant le travail (cet éco-geste peut réduire de jusqu’à 60% la déperdition de chaleur de la fenêtre).
  • J’éteint les radiateurs lorsque j’aère la pièce (quelques minutes par jour ça suffit).
  • Je ferme les portes qui donnent sur des zones moins chauffées (escaliers, locaux de stockage…).
[L'écogeste de août-septembre 2017]

J'adopte une police de caractère économe en encre

L’encre des imprimantes a un coût économique et écologique. Changer de police de caractère sur vos courriers, rapports etc permettrait d’économiser 30% d’encre. D'après un test grandeur nature, c'est Century Gothic qui se révèlerait la plus sobre, juste devant l'EcoFont, suivie de la Times New Roman. Le gain par rapport à l'Arial atteint 30 % ». L''ADEME dans sa nouvelle brochure met aussi en avant Garamont, mais attention, les lettres sont plus petites, et Ryman Eco, qui est téléchargeable comme EcoFont.

Alors, pourquoi pas essayer de changer votre police par défaut dans vos modèles de documents ?!

Pour aller plus loin sur les écogestes, consulter la brochure de l'ADEME, réactualisée en juin 2017

[L'écogeste de juin-juillet 2017]

J'adopte plus de sobriété dans ma consommation de papier

Le papier constitue 80 % des déchets produits par une administration. Voici quelques bonnes habitudes à prendre qui ne demandent pas beaucoup d’efforts :

  • j'évite d’imprimer quand je peux faire autrement
  • Lorsque j'imprime : je paramétre en recto verso dès que je peux (sur mes paramètres par défaut, et en noir et blanc, c’est l’idéal !). Peut-être même 2 pages par feuille ?
  • Mon impression ne me sert plus ? Je réutilise les versos blancs comme brouillon, et trie le papier que je jette pour qu’il soit recyclé.
[L'écogeste de mai 2017]

Je réduis mes déchets au bureau, je trie

L'éco-geste du mois fait écho aux résultats d'une étude sur les déchets au bureau manée par Riposte Verte, qui met en évidence que 96% des collaborateurs sont disposés à changer certaines procédures de travail pour améliorer le système de tri. Alors zou !

Extrait de l'étude Quelle gestion des déchets au bureau : "Bien sûr une démarche zéro déchet en entreprise fonctionne mieux si la direction et les services de communication sont impliqués. Néanmoins, cela n’empêche pas d’agir à son niveau, la démarche pouvant aussi tout à fait partir du bas pour se diffuser ! 

Difficile de mettre en place le tri dans tous les bureaux si nous sommes seuls à vouloir le faire mais pour d’autres actions, chacun a le pouvoir de changer les choses. Pourquoi ne pas commencer par la pause café et apporter son propre mug ? En achetant d’occasion, cela ne coûte pas grand chose et on peut même en proposer à ses collègues ! 

La pause déjeuner peut permettre d’aller plus loin. Il suffit d’apporter ses couverts, d’abandonner les bouteilles d’eau pour remplir une carafe avec de l’eau du robinet, apporter une serviette de table... Pourquoi ne pas s’organiser avec ses collègues pour faire à manger à tour de rôle plutôt que d’acheter des plats tout prêts chaque midi ? Les solutions sont nombreuses et à votre portée alors lancez-vous !"

[L'écogeste d'avril 2017]

J'optimise l'envoi de pièces jointes dans mes mails

L'Ademe a estimé que chaque Français salarié reçoit en moyenne 58 e-mails professionnels par jour et en envoie 33. L'envoi de 33 e-mails quotidiens avec des pièces jointes de 1 Mo à deux destinataires génère selon l'agence des émissions annuelles équivalentes à 180 kg de CO2, soit autant que 1 000 km parcourus en voiture.

L'impact climatique de l'envoi d'un courriel avec pièce jointe augmente sensiblement avec :

  • le poids des pièces jointes,
  • le nombre de destinataires
  • leur temps de stockage sur un serveur.

Ainsi concrètement, pour limiter la consommation d'énergie liée à l'envoi de messages électroniques :

  • limitez tant que possible le nombre de destinataires.
  • s’il y a beaucoup de destinataires ou si la pièce jointe est volumineuse, vous pouvez passer par une plateforme de transfert de fichier
  • lorsque vous répondez à votre correspondant, pensez également à supprimer les pièces jointes inutiles.
  • videz vote boîte e-mail et n’y gardez que les choses importantes
  • optimisez la taille des documents que vous envoyez par email, afin qu'ils soient le plus léger possible (pdf basse résolution, fichiers compressés)
  • si la pièces jointe est sur internet, mettez seulement le lien hypertexte
  • si c’est un mail à destination de vos collègues et que le fichier "à joindre" est sur le réseau informatique, au lieu d’une pièce jointe, mettez le lien hypertexte (tuto ici) !

(pour allez plus loin : consultez la brochure de l'ADEME Internet, courriels : réduire les impacts)

[L'écogeste de mars 2017]

J'utilise la barre de favoris pour accéder à un site

Une recherche sur un moteur de recherche (Google, Ecogine, Ecosia, Lilo, Qwant...) émet autant de CO2 que de porter à ébullition de l’eau avec une bouilloire électrique. Mieux vaut rentrer une adresse URL dans l’explorateur Internet plutôt que de faire appel à un moteur de recherche. Ou bien faites-vous des favoris (marque-pages) !  En l'occurence, retrouver un marque page marques sur Mozilla Firefox, c'est très facile puisqu'il y a une fonction recherche sur le panneau des marques pages.

[L'écogeste de février 2017]

J'adopte un moteur de recherche "écolo"

Savez-vous que vos recherches sur le Net génèrent 30 € de bénéfices par an ? Alors si au lieu de les donner aux actionnaires américains de Google, ils étaient reversés à des associations de défense de l'environnement ? 

C'est possible en utilisant par exemple les moteurs de recherche suivants :

  • Ecogine, moteur de recherche français. Depuis Avril 2008, date de son lancement public sur internet, ses milliers d’utilisateurs ont permis à Ecogine de donner des dizaines de milliers d’euros à des associations et Organisations Non Gouvernementales de conservation des écosystèmes, d’enseignement et de développement des énergies renouvelables, sélectionnées pour leur sérieux et leur efficacité, principalement en France mais aussi ailleurs en Europe et dans le monde. A partir de 2009, Ecogine s’est aussi engagé à racheter le CO2 résultant de la consommation énergétique requise par les data-centers, les serveurs et le terminal de l’utilisateur (vos ordinateurs), lors du processus de recherche. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas réchauffer notre planète lorsque vous utilisez internet avec Ecogine.
  • Ecosia est un moteur de recherche allemand caritatif qui reverse 80 % de ses revenus publicitaires à un programme de reforestation au Brésil. Ecosia est un moteur de recherche qui neutralise 100 % des émissions de CO2 de ses serveurs, de son infrastructure, de ses locaux et des appareils de ses utilisateurs, à travers un projet de compensation carbone géré par son partenaire myclimate.
  • Lilo est un moteur de recherche français qui reverse 50% des revenus de la publicité pour financer des projets sociaux et environnementaux. En plus, Lilo protège votre vie privée en ne collectant pas les données. 5% des revenus financent la compensation carbone des recherches.

En pratique, pour les utiliser, vous pouvez paramétrer votre explorateur pour que www.ecosia.org/ou http://ecogine.org/ soit votre page d'accueil par défaut. Consultez Comment changer la page d'accueil de non navigateur WEB ? Vous pouvez aussi en faire votre moteur de recherche par défaut

Pour lilo, il faut aller sur la page www.lilo.org/fr/ et cliquer sur l'icone noir de la page d'accueil. Ceci ajoute une extension à votre navigateur, les recherches se faisant directement dans la barre d'adresse.

Adoptez celui qui vous ressemble le plus ! Bonnes recherches !

publié le

10 mai 2019

par :

Anouk Desgeorges