Aller au contenu principal

Développement social, développement local... Faire société autrement

Dans le cadre du Séminaire de Recherche-Action sur "Travail Social, Développement Communautaire, Education Populaire et Citoyenne" réalisé au niveau national par l’IR-DSU, un atelier aura lieu le 27 octobre prochain au Conseil général à Nancy, de 14h à 17h.Objet InconnuObjet Inconnu

En Lorraine, les 4èmes rencontres Internationales de l’Education Citoyenne fin octobre 2010 sont l’occasion, en présence de délégations étrangères, de proposer de « faire Séminaire » sur une thématique adaptée à ce contexte : "Développement communautaire - La participation citoyenne... Faire Société Autrement ".


Avec l’appui du Conseil général de Meurthe-et-Moselle (voir article JAS en fichier joint), du Carrefour des pays lorrains au titre de l'animation du Réseau des professionnels du DSU de Lorraine, et d’acteurs régionaux, cette étape alimentera un Colloque National les 28/29 janvier 2011 à Aubervilliers sur ce thème, comme point fort du Séminaire (voir programme provisoire en fichier joint).

4 témoignages pour lancer l'atelier

  • Le Réseau DSU Lorraine mobilise les associations Femmes Relais et AJAC (Association Jeunesse ACtive) de Toul, qui témoigneront de leur investissement local auprès des femmes et en relais des jeunes des quartiers.
  • Le Conseil général 54 illustrera "la mobilisation produite dans le nord du département sur les mobilités transfrontalières, avec l’association Trans’boulot en tête de file et la coopération avec les travailleurs sociaux et les collectivités locales, pour agir en transformant des nuisances en atouts, dans l’intérêt du territoire et celui de nombreux habitants, et en créant une dynamique citoyenne ne laissant pas aux seuls spécialistes ni aux seules collectivités territoriales la recherche de solutions".
  • L'association PAR ENchantement (Strasbourg), implantée dans un quartier de Strasbourg, présentera son activité qu'elle propose aux habitants : coproduire des actions et projets ayant pour but de soutenir la parentalité. Par leur implication, les habitants créent du lien social et développent des compétences qu'ils pourront retransférer dans divers domaine de leur vie (insertion sociale et professionnelle, rôle de parents, droits et devoirs par rapport à autrui,...). L'association propose ainsi diverses formations qualifiantes ou non, individuelles et collectives à tout membre actif qui souhaite faire évoluer ses compétences (remise à niveau, animation, accompagnement,...). Ces habitants peuvent ainsi petit à petit transmettre leurs savoirs et leur dynamisme à d'autres.
  • Et une expérience burkinabée avec Françoise Bibiane Yoda (délégation étrangère de RECIT), sur le mouvement des jeunes des villages vers les villes : le réseau s'interesse à la reflexion sur l'éducation des jeunes pour contribuer à la réduction des inégalités sociales, et sur l'éducation des femmes citoyennes pour qu'elles soient actrices de leur propre developpement et celui de leur communauté de base.

A partir de ces exemples locaux et internationaux, aidés d’experts dont Bernard Pissaro (Médecin en Santé Communautaire) et d’autres membres du groupe de travail national, l’objet de cet atelier sera de vérifier si les tendances dégagées au niveau national, à partir de l’analyse d’une vingtaine d’expériences de terrain, se retrouvent dans ces actions collectives et communautaires :

  • Qui mobilisent un groupe de personnes autour d’intérêts, d’aspirations, d’appartenances communes et/ou d’un territoire commun,
  • Prenant en compte les sujets, les personnes,
  • Qui articulent individuel et collectif,
  • Favorisant l’émancipation (qui favorisent une meilleure maîtrise sur sa vie, sur son environnement) et l’empowerement individuel et collectif,
  • Permettant de s’organiser en vue d’une ouverture et l’inscription du collectif dans la vie de la cité,
  • Qui sont un processus avant d’être une procédure,
  • Qui peuvent être initiées, voire accompagnées par des professionnels du Travail Social, du Développement Communautaire de l’Education Populaire et Citoyenne et qui s’appuient sur une méthodologie d’intervention.

Voir aussi en fichier joint un article sur le travail social communautaire pour bien cerner l'approche de ce séminaire, qui est un entretien de José Dhers, dont vous pouvez lire un portrait sur le site de l'Apriles

Rendez-vous donc à Nancy le 27 octobre après-midi, au Conseil général à Nancy, de 14h à 17h (puis à Aubervilliers les 28/29 janvier 2011) afin ainsi de mieux « Faire Société Autrement ».
 

Inscriptions : cliquez ici (formulaire en ligne)
 

+ d'infos : site des rencontres de RECIT
 

Cette démarche de recherche-action menée en réseau est portée au niveau national par l'IR-DSU. Elle a été initiée à la suite des émeutes de banlieue en 2005 et faisant suite à un Appel d’un collectif d’acteurs lancé en décembre 2006 dans les ASH 29-12-2006.
Ce Séminaire est piloté par un Groupe de Pilotage formé de personnes représentant divers réseaux :
CEDIAS-musée social, INJEP (Institut national jeunesse éducation populaire), CEMEA (Centres d’entraînement aux méthodes éducatives actives – dont son centre de Formation de travailleurs Sociaux), CNLAPS (Comité National de Liaison des Associations de Prévention Spécialisée), PRISME (Promotion des Initiatives Sociales en Milieu Educatif), en lien avec des Centres de formation(IUT Paris V Descartes, IRTS Paris…) l’ANAS (association nationale des assistants sociaux), la FCSF (Fédération des Centres Sociaux de France), le MAN (Mouvement Alternatif Non-violent )…