Aller au contenu principal

Alerte sur les territoires Leader

Un peu plus d’un an après leur conventionnement, les GAL lorrains tirent la sonnette d’alarme constatant qu’un écart se creuse entre les objectifs initiaux du programme Leader et la réalité de son application.

Au sommet de la complexité

Voici 20 ans que le programme européen Leader contribue au développement des territoires ruraux, grâce à une démarche de référence en matière de développement local, basée sur le partenariat public/privé, l’innovation et la coopération. Une des principales difficultés de mise en oeuvre de ce programme réside dans la complexité des procédures administratives et dans la multiplicité des interlocuteurs. Aujourd’hui, la programmation 2007-2013 atteint les sommets de la complexité et pourrait sérieusement nuire aux fondements de la démarche.

Des porteurs de projets découragés

L’instabilité règlementaire du programme, combinée à un manque de moyens humains pour l’instruction des dossiers, mettent les GAL face à des difficultés d’ordre administratives et organisationnelles qui freinent l’émergence et la mise en oeuvre des projets. De nombreux porteurs de projets sont découragés par les délais d’instruction et de paiement. Le programme perd alors son effet levier et une partie de son sens. A terme ce sont aussi les GAL, et de fait le FEADER et les fonds européens en général qui perdent leur crédibilité. Ces constats sont partagés par les autres régions françaises et relayés par l’association Leader France auprès des autorités nationales et européennes.

Un entretien avec le Préfet

S’il semble que le cadre règlementaire de Leader est particulièrement contraignant au regard des
objectifs de la démarche, des solutions peuvent et doivent être trouvées dans un accord entre les différents partenaires qui assurent la mise en oeuvre du programme. Les GAL Lorrains ont d’ailleurs en ce sens sollicité par courrier un entretien avec le Préfet. Une demande soutenue par le Carrefour des pays lorrains.

A lire également à ce sujet : l’édito de l’UNADEL www.unadel.asso.fr

publié le

24 janvier 2011

par :

Marilyn Métayer